24/08/2011

2.3 Le français, une langue illogique (Jacques Mercier)

Le français, langue idiote ?, LB 23/07/2007

PAR JACQUES MERCIER

 

C'est Jean-Jacques Jespers, au fil de ses "agaceries" dans le Jeu des Dictionnaires, qui m'a fait découvrir ce site : "Français langue idiote" sous-titré : "La vérité sur les innombrables illogismes en français, langue qui a servi et sert l'impérialisme français dans le monde. La vérité sur la langue utilisée par les racistes qui méprisent injustement ceux qui s'expriment dans une autre langue que le français." Une attaque en règle des amoureux de la langue ? Si on veut, mais c'est surtout un répertoire des illogismes que nous connaissons, mais qui sont peut-être aussi le sel de la langue ? Ne prenons que l'absurdité des prononciations avec ces exemples : "Nous notions ces nations. L'inertie est amortie. Seul un initié comprend notre amitié. Il y en a plus et ils sont plus grands. Il but, c'était son but. Il convient qu'ils nous convient. Il a traversé deux lacs pour mettre ses lacs. Marc a bu du marc. Nous te portions nos portions, je sens par tous mes sens que Brassens est à Sens. Le résident et sa famille résident dans cette villa" Autre exemple ? Les illogismes dans la formation d'un nom à partir d'un verbe : bloquer donne blocage, mais remorquer donne remorquage et truquer donne truquage. Transiger donne transigeance et négliger donne négligence. Dans le domaine de la sémantique, on peut relever aussi les dérivations des composés qui changent de genre. La feuille, mais le chèvrefeuille. Une ligne, mais un interligne. Une nef, mais un aéronef. Un embâcle, mais une débâcle. Mais... Ajoutons cette pensée de Kyrios Valéry : "Si le langage était parfait, l'homme cesserait de penser." (sic)

Source: http://francais-langue-idiote.skynetblogs.be

 

 

19:30 Écrit par justitia & veritas | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.