24/08/2011

Le français n'a pas d'unité. (André Goosse (UCL))

Goosse André, L’ E dit muet, in: façons de parler, LB 25/08/1975

 

“A nous, Belges, ainsi qu’ aux habitants de l’ est de la France, ‘eu’ ouvert paraît la prononciation normale, tandis que c’ est ‘eu’ fermé pour la plus grande partie de la France, on peut en donner comme illustrations ces rimes de Brassens et ces graphies de Boris Vian:

mais les brav’s gens n’aiment pas que l’on prenne une autre route qu’eux. (Brassens)

Si j’ étais pohéteû

Je serais ivrogneû

j’ aurais le nez rougeû

Une grande boîteû

Où j’ empilerais

Plus de cents sonnais

Où j’ empilerais

Mon ouevreû complait.

(Vian cité par Claudine Demols et Joseph Motoul, Français 6 (1), p.45).

 

André Goosse, L’ E muet (suite), in: Façons de parler, LB 01/09/1975

 

“Combien de Wallons disent “un m’lon”, “la f’melle”, “la m’ringue”, “il faut “s’mer”, “les pâqu’rettes”, toutes prononciations en France?

Inversement, ils élident, contrairtement à ce qui se fait à Paris, “nous s’rions”, “vous s’riez”, “nous aim’rions”, ou encore, à Liège, devant un h bien aspiré, “dans l’ hangar”.

 

19:26 Écrit par justitia & veritas | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.