24/08/2011

Une orthographe lamentable... faite pour quelques-uns

Leleux J., De l’orthographe et de son enseignement (1), p.5-14, Revue de la direction générale de l’organisation des études, n° 8-10, 1983, p.6-7

 

Une dernière raison d'apprendre l'orthographe est d'ordre psycho-social.

On sait que chargé par l' Académie française, en 1673, d'élaborer une réflexion sur la transcription , l'historien Eudes de Mézeray , assura dans la première version de son «Cahier de remarques sur l'orthographe française » qu'il convenait de choisir l'orthographe ancienne (donc la plus compliquée, J.L.) parce qu'elle distingue les gens de lettres d'avec les ignorants et les simples femmes. Les Académiciens ne repoussèrent pas cette idée. Ainsi née sur la base d'une distinction sociale, l'orthographe française a continué de dénoncer les illettrés. Une « faute » déshonore le scripteur; à l'inverse, la maîtrise de l'orthographe est un signe d'instruction, la preuve de l'appartenance à l'élite culturelle. Autrement dit, celui qui ne respecte pas les graphies passe pour être un ignorant. Etiquette dangereuse, car de là à incapable ou imbécile, il n'y a pas loin pour beaucoup (plus aptes à juger sur la forme que sur le fond, beaucoup plus difficile à apprécier). Orthographier correctement est donc une nécessité pour donner aux autres bonne opinion de soi. Enfin, nul n'ignore que l'on requiert des secrétaires, dactylos, etc. une connaissance parfaite de l'orthographe sous peine d'être refusés ou licenciés. Et même n'a-t-on pas vu des candidats cantonniers ou ... fossoyeurs recrutés à partir d'une épreuve de dictée! (A l’inverse, voit-on des futurs ministres passer un examen d'orthographe avant d'être désignés ??) Ne pas se soucier de l'enseignement de l'orthographe va donc à l'encontre des intérêts, des élèves les plus malmenés par la vie. H. Huot a raison : «... Il est nécessaire d'apprendre l'orthographe aux enfants, surtout de milieu modeste - si l'on ne veut pas les vouer à l'échec ou les enfermer dans leur classe d'origine... »  Ainsi des raisons psychologiques, sociales, linguistiques militent en faveur d'un apprentissage de l'orthographe.

19:11 Écrit par justitia & veritas | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.